Entrepreneuriat vert : Ces entrepreneurs ivoiriens qui œuvrent pour le bien-être de la planète

Entrepreneuriat vert : Ces entrepreneurs ivoiriens qui œuvrent pour le bien-être de la planète

Au cœur de l’actualité, l’écologie fait couler beaucoup d’encre. Chaque année sont soulevés de nouveaux enjeux environnementaux, et se pose la question de leur intégration dans les différentes sphères de la société : économiques, sociales, culturelles ou politiques. De nombreuses initiatives se lancent pour changer la donne et allier projet économique et enjeux écologiques. Tour d’horizon de quelques initiatives de jeunes entrepreneurs ivoiriens liées à l’entrepreneuriat vert.

Ecoplast Innov de Edith Kouassi

La start up développe l’ambitieux projet de recyclage des déchets plastiques et pneus usagés.  Elle transforme les déchets plastiques en pavés, plaques écologiques, briquettes et les pneus usagés en granulats et poudrette en caoutchouc pour la construction et le revêtement des sols. Lancée en 2019, La start-up récupère également les déchets collectés par les agents municipaux du district d’Abidjan et aussi ceux de quelques entreprises qui ont compris l’inévitable démarche d’économie circulaire vers laquelle devront muter toutes les entreprises qui veulent s’adapter aux enjeux du monde actuel. Transformer une forte préoccupation environnementale et sanitaire, la gestion des déchets plastiques, en une innovation entrepreneuriale, elle a su le faire avec audace.

Green Ker de Erman Zamou

Ermann Zannou et des amis fondent Green Ker en 2015 et mettent sur le marché ‘’Tika’’,  un fourneau amélioré à bois ou charbon qui permet d’optimiser la consommation de combustible, limitant ainsi les dépenses, mais également les émissions de gaz à effet de serre. Les fourneaux Tika ont un corps de chauffe en acier inoxydable afin de résister à de très hautes températures. De plus, ils peuvent être utilisés pendant au moins trois années.

E-Souklou et Biosect de Raymond Yéboué

Raymond Yéboué est un jeune entrepreneur social ivoirien qui milite en faveur du développement durable et de l’entrepreneuriat vert à travers les projets E-Souklou, un projet d’école numérique visant à réduire le nombre de photocopies dans les établissements scolaires. Pour ce faire, il propose aux enseignants d’utiliser un appareil numérique qui permet de tout projeter, même les objets physiques. Par ailleurs, Raymond a cofondé Biosect qui valorise les déchets organiques pour produire de la nourriture pour animaux d’élevages (poisson, poulets…) et du compost pour les agriculteurs. Cela constitue une alternative en termes de gestion des déchets et de compostage afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Thysner de N’dri Kan Fulgence

Cet entrepreneur développe plusieurs activités au nombre desquels la pré-collecte d’ordures ménagères. C’est l’activité par laquelle l’entreprise a débuté. Aujourd’hui elle compte à son actif plus de 1000 ménages clients formellement enregistrés avec un système d’identification par autocollants. Ce sont plus de 1500 tonnes de déchets ménagers qui sont collectés chaque année par les équipes de ramassage. Par ailleurs, pour apporter sa pierre à la lutte contre les effets des changements climatiques et la déforestation, Fulgence s’est engagé dans la production du charbon vert à partir de résidus organiques et de certains types de déchets produits par les ménages. Ce combustible est méconnu des ménages et de la population africaine dans son ensemble.

Société écologique de Côte d’Ivoire (SECI) de Kouadio Kouassi Yannick

A travers la SECI, Kouadio Kouassi Yannick produit des combustibles et des produits pour la construction à base de déchets végétaux et plastiques. Il a commencé par la fabrication de charbon vert dans le but de contribuer à la réduction de la déforestation dans son pays. Par ailleurs, il s’est attaqué à une autre production, celle de pavés et des carreaux à base de plastique qui sont vendus aux entreprises de construction ; ils servent à la pose de trottoirs et sont utilisés dans les douches.

Green Countries de Sylvère Kouakou

Fondée en 2015, Green Countries est une entreprise spécialisée dans la valorisation des déchets et la production d’engrais organique commercialisés sous la marque GCC. Elle est aussi spécialisée dans la création et l’entretien d’espaces verts écologiques mais aussi dans la production agricole saine et durable avec des plantations d’ananas, de passion, de maraîcher et de riz noir. La Startup propose un engrais naturel en alternatif ou en lieu et place de l’engrais chimique souvent toxique au moment où la question de développement durable devient crucial pour les agriculteurs et les industries agroalimentaires. Green Countries Compost (GCC) est un fertilisant hygiénique et stable, issu de la fermentation contrôlée de matières organiques sélectionnées pour leur richesse en oligo-éléments indispensable à la croissance des plantes.

 

Comments are closed.