Entrepreneurs : 7 questions pour s’orienter face à la crise

Entrepreneurs : 7 questions pour s’orienter face à la crise

En ces temps de crise, nous autres entrepreneurs nous posons énormément de questions. Vu que les réalités ne sont pas les mêmes, il faut donc autant de boussoles qu’il existe d’entrepreneurs. S’il revient à chacun d’entre nous de définir sa propre boussole, nous avons voulu vous partager 7 questions à vous poser pour y parvenir autour de 3 objectifs essentiels pour ressortir plus forts de cette crise

  • Assurer la survie de votre entreprise 

La crise du COVID-19 impacte fortement sur le bon fonctionnement de toutes les entreprises : les commandes sont annulées, les paiements retardés, la production arrêtée, nos coûts décuplés ! 

En bref, nous sommes en face d’une longue liste d’obligations sans contrepartie en terme de revenus. Pour essayer de garder le contrôle, trois questions peuvent nous aider à augmenter la résilience de nos entreprises :

  1. Combien de mois, semaines ou jours pouvons-nous tenir sans aucune entrée ?
  2. Quelles décisions devons-nous prendre aujourd’hui pour rallonger ce délai ?
  3. Quelles opportunités pouvons-nous saisir immédiatement ?
  • Se projeter vers un futur prospère

Cette crise nous rappelle à tous le poids des responsabilités que nous avons accepté en décidant d’entreprendre. Nos employés, nos fournisseurs et notre communauté sont autant de personnes dont nous sommes responsables. Pour imaginer un futur prospère, il faut commencer par se rappeler l’essence même de l’entrepreneuriat. Entreprendre, c’est décider d’offrir une solution pertinente à un groupe de clients pouvant nous rémunérer suffisamment. Deux questions peuvent nous aider à préparer ce futur meilleur :

4. Comment devrions-nous changer notre modèle d’affaires si le confinement devenait la norme ?

5. Quelles compétences ou capacités disponibles pourraient s’avérer utiles pour de nouveaux clients ?

  • Se réinventer personnellement

Le principal actif de l’entrepreneur réside dans sa force créatrice, son énergie et sa motivation à surmonter les épreuves. Les enjeux sont énormes et ils nous incombent plus que jamais de ne pas perdre le Nord. Pour nous tous, le confinement ou tout au moins le ralentissement de l’activité est une opportunité de se ressourcer et de mieux repartir.

Les deux dernières questions peuvent nous aider à faire de cette crise une véritable opportunité de nous réinventer :

      6. Comment je maintiens mon équilibre mental et personnel en ces temps de crise pour garder le cap et continuer à aller de l’avant ?

      7. Comment mes objectifs et mes priorités changent-ils et qu’est-ce que cela signifie pour mon futur et celui de mon business ?

Bien que ces questions soient évidentes pour la plupart d’entre nous, la valeur d’une boussole tient dans son utilisation. 

L’un de mes proverbes Rwandais préférés dit qu’avec le bon état d’esprit, une peau de lapin peut couvrir tout un village.

L’imagination, l’optimisme et la générosité contenus dans cette citation seront les clés de nos boussoles. A chacun sa boussole et ne perdons pas le Nord : notre survie et notre prospérité à l’ère du COVID-19 en dépendent ! 

Par Eric Kacou

LinkedIn : Eric Kacou

Twitter :@eric_kacou

Comments are closed.