La Finance s’engage : Lancement de la 5ème édition

La 5e édition du forum La Finance s’engage, prévue pour se tenir en novembre prochain à Abidjan, a été lancée ce lundi 27 septembre 2021, au cours d’une cérémonie qui s’est tenue à la Maison de l’entreprise, au Plateau, avec la participation du représentant régional de la Société financière internationale (SFI), Olivier Buyoya pour la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Le directeur exécutif de la CGECI, Stéphane Aka Anghui, a indiqué que le thème de cette 5e édition, « Innover dans le financement des PME pour accélérer la relance post-Covid-19 », pose la problématique de la capacité du système financier à soutenir les entreprises dans ce contexte d’après pandémie et sur les moyens d’action pour rendre efficace ce soutien. L’objectif étant de financer pour assurer la croissance des PME, le forum co-organisé par la CGECI et ESPartners, entend assumer plus que jamais son rôle de plateforme de solution pour accélérer la relance post-Covid-19. Il sera procédé au cours des travaux à l’actualisation de l’enquête « Données pour la croissance » avec un accent sur l’impact de la pandémie sur les PME. Par ailleurs, La finance s’engage offrira une plateforme de présentation de la stratégie de financement su secteur privé  dans le PND et s’attèlera également à démontrer comment accélérer la création d’emplois à travers le financement des secteurs de l’économie.  Comme d’usage, les trois meilleurs établissements financiers relativement à leur appui aux PME seront récompensés, avec un accent particulier sur les actions qui ont été menées par ces institutions dans le contexte Covid-19. Aussi la meilleure institution étatique en matière d’appui aux PME sera-t-elle récompensée.

Stéphane Aka Anghui et le président de la commission développent des PME et financement, Patrick Assi, appellent les banques à saisir l’opportunité qu’offre le forum pour accentuer leur accompagnement aux entreprises et faciliter leur accès au financement. Mais plus largement, ils les exhortent à aller au-delà de la très importante question du financement, déplorant qu’il y ait actuellement dans les fonds COVID, encore 80 milliards Fcfa disponibles à ce jour pour les grandes entreprises et les PME qui ne trouvent pas preneurs. Pour sa part, le directeur Afrique de l’Ouest d’EsPartrners, Teddy Roux, a souligné la nécessité de s’engager tous ensemble, dirigeants nationaux et internationaux ; acteurs de l’écosystème financier et entrepreneurial, pour améliorer l’accès au financement des PME. Sans la participation et l’appui d’institutions clés, a-t-il fait savoir, il aurait été impossible de produire les résultats présentés et de faire mieux. La vice-présidente de la commission Développement des PME et financement de la CGECI, Marthe Ehui, sollicitera l’appui de la SFI en vue de l’intensification des ateliers régionaux organisés par la CGECI à l’intention des PME. En 5 ans, soit de 2016 à 2021, 500 PME ont été formées à l’éducation financière, y compris à l’intérieur du pays, à travers des ateliers régionaux à Korhogo, Abengourou, Bouaké,  Daloa et San Pedro. Mais beaucoup reste à faire car seulement 1000 PME ont été touchées sur un total de 62000 recensées sur l’ensemble du territoire ivoirien. Le représentant résident de la SFI, Olivier Buyoya, accèdera à sa demande, soucieux lui aussi de toucher l’ensemble des PME mais et surtout celles dirigées par les femmes qui ont des contraintes spécifiques. En ce qui le concerne, le directeur exécutif de l’APBEFCI, Serges Kouamelan a insisté sur le besoin d’améliorer la relation entre les banques et les PME ; « ce qui passe par une compréhension mutuelle de l’activité de l’autre. »

Source : minutes-eco.com

Comments are closed.